Maya Angelou, la puissance des mots, la force d’une voix.

Il y a des personnes qui ont la faculté de trouver juste les bons mots: ceux qui vont droit au coeur. Leurs mots sont puissants parce qu’ils donnent envie d’aller un peu plus loin, de faire un peu mieux, de dépasser ce dont on se croyait capable. Il y avait Maya Angelou. Ses mots m’émeuvent à chaque fois que je les lis. Ses poèmes me donne de la force et du courage. Et, dans ses mots: « Le courage est la plus importante des vertus. Parce que sans courage, vous ne pouvez pas exercer les autres vertus de manière constante. »

Décédée dernièrement, Maya Angelou était une femme phénoménale. Elle a vécu une vie pleine malgré un départ pourtant difficile. A l’âge de 7 ans, elle a été violée par le petit ami de sa mère et a arrêté de parler pendant plusieurs années avant de retrouver sa voix. Poète, écrivaine, professeur, conférencière, danseuse, réalisatrice de film, activiste, elle est un exemple de comment il est possible de transformer son plus grand drame en une grande force. Je pense qu’elle a non seulement libéré sa propre voix, mais par son exemple, sa générosité et la puissance de ses mots, elle a libéré des millions de femmes et d’hommes dans le monde.

Ecoutez sa voix. Lisez ses mots. Ils sont puissants, touchants et inspirants. De quoi se demander, qu’ai-je à lâcher et qu’ai-je à reconnaître en moi pour devenir une femme (ou un homme) phénoménale ?

Phenomenal Woman

by Maya Angelou

Pretty women wonder where my secret lies.

I’m not cute or built to suit a fashion model’s size

But when I start to tell them,

They think I’m telling lies.

I say,

It’s in the reach of my arms,

The span of my hips,

The stride of my step,

The curl of my lips.

I’m a woman

Phenomenally.

Phenomenal woman,

That’s me.

I walk into a room

Just as cool as you please,

And to a man,

The fellows stand or

Fall down on their knees.

Then they swarm around me,

A hive of honey bees.

I say,

It’s the fire in my eyes,

And the flash of my teeth,

The swing in my waist,

And the joy in my feet.

I’m a woman

Phenomenally.

Phenomenal woman,

That’s me.

Men themselves have wondered

What they see in me.

They try so much

But they can’t touch

My inner mystery.

When I try to show them,

They say they still can’t see.

I say,

It’s in the arch of my back,

The sun of my smile,

The ride of my breasts,

The grace of my style.

I’m a woman

Phenomenally.

Phenomenal woman,

That’s me.

Now you understand

Just why my head’s not bowed.

I don’t shout or jump about

Or have to talk real loud.

When you see me passing,

It ought to make you proud.

I say,

It’s in the click of my heels,

The bend of my hair,

the palm of my hand,

The need for my care.

’Cause I’m a woman

Phenomenally.

Phenomenal woman,

That’s me.

Maya Angelou

“Phenomenal Woman” from And Still I Rise. Copyright © 1978 by Maya Angelou.