Tasse de thé, bilan, Paris

Confortablement installée dans un magnifique loft tout en-haut d’un immeuble ancien au cœur de Paris, je suis assise à la fenêtre et je bois une tasse de thé. Je viens d’arriver et avant d’officiellement lancer mes vacances, je prends un moment pour penser à ce que j’ai accompli en cette première partie d’année.

Les vacances d’été, c’est toujours un bon moment pour faire le point parce qu’elles marquent un semestre qui se termine.

Ce qui me vient immédiatement à l’esprit dans mon bilan mi-chemin, ce sont les visages des personnes qui sont venues me voir cette année. Les personnes qui m’ont amené leurs projets, leurs rêves et leurs doutes et qui m’en ont fait cadeau de leur confiance en me livrant leur vision – parfois très clairement, parfois de manière encore brouillon, mais avec cette lueur d’espoir dans l’œil – et en me demandant de les accompagnant à les concrétiser. Toutes ses personnes qui se sont mises à la tâche, souvent assises en tailleur sur mon canapé blanc, en regardant le lac à l’horizon.

Prenez ces deux femmes de 55 et 60 ans qui sont venues avec des projets ambitieux et cette même envie d’apporter du soulagement et du soutien aux autres. « Je suis à quatre ans de la retraite, mais j’ai besoin de prendre ce chemin. Vous pensez qu’il est trop tard pour devenir indépendante ? » « Patricia, je visualise tous les matins mon cabinet, je le vois. J’ai besoin que tu m’aides parce que je n’y connais rien au marketing. » Quel cadeau de pouvoir les aider et de les voir prendre de l’assurance au fur et à mesure que leurs projets prennent forme.

Ensuite, me viennent à l’esprit, deux projets qui sont liés au Sénégal. Cette fois-ci, ce sont des hommes, artistes et entrepreneurs, qui sont venus me voir. Deux personnes, avec des projets différents, mais qui ont une essence similaire : créer des ponts culturels grâce à la musique pour partager la richesse de l’Afrique avec l’Europe et vice-versa. Accompagner des projets de ce type, c’était le vœu que j’avais formulé à mon retour du Burundi il y a bientôt deux ans. Ça se concrétise !

Puis, il y a une phrase d’une cliente qui me revient à l’esprit : « Je suis venue chez vous parce qu’on ressent que vous infusez la spiritualité dans vos activités. » Et inversement, venant d’une cliente adepte de la philosophie bouddhiste : « Je vous ai choisie comme coach parce que vous avez été basketteuse. J’aime bien que vous ayez évolué dans le physique, le concret, la matière. (Et puis, j’ai vérifié avec mon pendule.) » Rires.

C’est cette diversité et originalité qui me plait. Il n’y a pas un jour qui ressemble au suivant. Et parce qu’on travaille sur leur projet de cœur, mes clients osent se lâcher et y mettent tout leur cœur. Dans cette aventure-là, il est fini le temps où on laissait les émotions à la maison pour réussir et où on compartimentait le perso et les affaires. Pour réussir son projet de cœur, on prend tout. On les infuse avec notre âme, nos valeurs montrent le cap, l’intuition devient un outil de travail, les émotions indiquent si on est dans le juste et le pendule peut parfois devenir une technique pour confirmer ses décisions.

C’est énormément de gratitude que je ressens en buvant mon thé cet après-midi. Un énorme merci à tous mes clients pour votre confiance et pour me nourrir de votre courage, détermination et enthousiasme.

Lorsque je me tourne vers le futur proche, je souris aussi : mes projets vont devenir internationaux ce qui est un de mes objectifs cette année et je vais bientôt proposer un programme en-ligne et un programme en groupe, deux autres objectifs. Plus d’infos là-dessous prochainement.

Si vous avez un projet de cœur qui vous titille, sachez que j’aurais de la place pour accompagner 3 nouveaux projets dès le mois d’août. Alors s’il est temps, écrivez-moi et je vous contacterai dès mon retour. Pour l’instant, je vais profiter du romantisme de Paris et aller réveiller mon rythme intérieur au concert de « Do You Speak Djembe ? » à l’Alhambra.

Et vous, quel est votre bilan cet été ? Quels sont les personnes et les projets qui vous ont fait vibrer jusqu’ici en 2014 ?